Agrandir le plan
1 | 2 | 3 | 4 | map

Les commandes privées

 

 

     

 

Le Soleil: Charcot

1964

Porte d’ entrée : verre, feuille du métal, acier inoxydable

Portes d’ appartements : sculptures en bronze avec inclusions des pierres semi- précieuses montées sur surface de porte en acier inoxydable.
Dimensions : Hauteur: 2,20 mètres.
Largeur: 94 cm.
Site : 33 Boulevard Charcot, Neuilly-sur-Seine, Hauts-de-Seine

LE SOLEIL : porte principale

Chaque moitié de porte est composée de deux dalles de verre, chacunes de deux
centimètres d’épaisseur. Les formes qui composent le soleil ont été faites par
sablage, creusées sur la face intérieure de chaque dalle de verre. Le « soleil » des
dalles extérieures est chaleureux, les formes ont été remplies avec de la
feuille or rouge, jaune, jaune pâle, ou or vert, avec usage occasionnel de feuille
de cuivre. Le soleil face intérieure est plus frais, utilisant des feuilles d’or blanc,
palladium, ou aluminium pour doubler l’intérieur des formes. L’éffet mat, translucide
des espaces entourant le soleil est obtenu par usage d'acide sur les dalles intérieures, et
par un sablage léger sur les dalles extérieures. Deux patrons différents ont servi pour
les faces intérieures, puis extérieures. L’effet flou des parties intérieures du soleil a été
obtenu en cassant les bords des formes avec un marteau et un burin une fois les
feuilles métalliques posées : délicate entreprise!

Le cadre porteur était conçu par KNEZ, sculpteur, et est en acier inoxydable. Les
bandes étroites extérieures sont d’une seule épaisseure. KNEZ a réussi, ainsi, à donner
une apparence de légèreté à une porte qui autrement aurai été lourde.

LES CONSTELLATIONS : les 11 portes d’appartements

Les sculptures sont basées sur les constellations choisient pour leur composition telles
qu’elles apparaîssent sur la carte du ciel. Les formes que j’ai développées résultent d’avoir
regarder des livres sur les phénomènes astraux comme les galaxies, les nuages
gazeux, les comètes, etc., plutôt que de l’aspect mythologique ou naturel de leur
nom, quoique j’ai senti la présence de ces aspects imprimés culturellement en moi pendant que j’ ai travaillé.

Cette commande a rendu possible l’établissement de ma propre fonderie. La technique était basée
sur la technique du « polystyrène perdu », la technique classique étant celle de «cire
perdue». Monsieur Walter Couffini m’ a initié dans cette technique, qui l’ avait
découverte en France après la Deuxième Guerre Mondiale. Il nous a aidé jusqu’ à que
nous puissions faire un « coulé » sans son expertise. Je lui serai reconnaissante pour
toujours. Ce fut vraiment une période de travail merveilleuse!

vers Les portes d'appartements
vers Les dessins techniques